Les Jardiniers Solidaires, <strong>Jardiner en 2024</strong> 

Les Jardiniers Solidaires, Jardiner en 2024 

Les fortes pluies que nos avons reçues depuis fin mars, ont bien lessivé les terres et les inondations, sévères et anormales dans leur volume et leur durée, ont frappé les zones creuses et les marais du bas à Bourges, comme dans tout le département du Cher. 

Les fortes pluies que nos avons reçues depuis fin mars, ont bien lessivé les terres et les inondations, sévères et anormales dans leur volume et leur durée, ont frappé les zones creuses et les marais du bas à Bourges, comme dans tout le département du Cher.

Quand les sols seront asséchés, il faudra tout planter à nouveau, car beaucoup de jardiniers ont tout perdu, sous des niveaux d’eau de 40 à 150 cm et des durées que nous n’avions pas connus depuis 2016. 

Il faudra aussi, sans attendre, curer les fossés, les coulants et surtout les lits des cours d’eau encombrés depuis trop longtemps par des déchets, des branches, des troncs et de la vase. Le spectacle de l’Auron en crue devrait interpeler riverains, propriétaires et locataires : pourquoi laisse t-on aussi prospérer des ilots de végétation, d’arbres et d’arbustes dans le lit de ce cours d’eau ? Ils élèvent d’année en année le niveau du lit et provoquent des inondations facilement. 

Les pelles hydrauliques du Val d’Auron, en réparation, ont dû lâcher des volumes considérables pour alléger la pression et éviter le débordement du lac. Et ce sont les jardiniers qui ont reçu cette eau boueuse en quantité. Le Val d’Auron lui-même a dû absorber des quantités considérables de boue et de déchets, qu’il faudra bien enlever un jour. Un arbre mort, de plus de 10 m de longueur, encombrait les 2 pelles, au plus fort de la crue.

Le troc de plantes et graines des jardiniers solidaires

Il est organisé le samedi 18 mai à Bourges, au marais d’Antoine, rue de Babylone. Gratuit pour les jardiniers solidaires, il sera ouvert à tous les non adhérents contre une participation aux frais.

Chacun pourra apporter ses graines et plants, bien marqués, le vendredi soir de 17h à 19h ou le samedi matin, de 9h à 11h. Le troc permet d’échanger ses plants excédentaires, contre d’autres plants dont on manque. Et si on vient au troc sans rien apporter ou trop peu, on mettra pièces ou billet dans une urne solidaire, pour compenser.

Découvrir le jardin des 

Plantons à Bourges

Avec la Mission Locale et les formateurs jardiniers solidaires, des jeunes de 16 à 25 ans, sans emploi, volontaires et travailleurs, ont créé dans le marais des Plantons à Bourges, un jardin sans aucun produit ni traitement chimiques, depuis le 15 mars 2024. 

Chaque jeudi après-midi, ils viennent apprendre les bases du jardinage en mode « bio » et ils cultivent avec succès des légumes, des fleurs et des plantes condimentaires. La communauté de communes Bourges Plus met à leur disposition 1500 m² de marais et 3 cabanes sur ces terres situées entre la route de la Charité et l’allée Samuel Paty (allée des collèges).

Jeudi 23 mai, les jeunes et les organisateurs vous proposent de venir découvrir ce jardin et de rencontrer ces nouveaux jardiniers, de 15h à 19h. L’accès sera fléché à partir du lycée Jean Mermoz, du collège Jules Verne et du Crédit Agricole.

Ces portes ouvertes s’inscrivent dans la semaine de l’écologie : « faîtes de l’écologie ». Des photos montreront l’évolution de ce jardin, les cultures et les travaux réalisés depuis mars, par ces jeunes.

Pour nous contacter :

Les jardiniers solidaires

Maison des associations, 

28 rue Gambon, 

18000 Bourges

Tél 06 51 72 96 18

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )